Petite chronologie

2001 : premier rapport de la CACG sur la nécessité de construire le barrage de Sivens pour diluer la pollution du Tescou et irriguer les terres agricoles.

 

2003 : un plan de gestion des étiages de l’agence de l’eau locale valide les conclusions de la CACG

 

2009 : lancement officiel du projet. La CACG actualise son rapport de 2001 sans prendre en compte que la principale source de pollution du Tescou a depuis été résorbé

 

2011: constitution du Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet

 

2012 : début de l’enquête publique. En l’absence des différents rapports justifiant le projet, une opposition massive se constitue. Le Conseil général refuse d’organiser un débat contradictoire

 

Juillet 2013 : le collectif du Testet obtient enfin les rapports de la CACG qui confortent leur opposition

 

23 novembre 2013 : début de l’occupation de la zone du barrage

 

Mars 2014 : report des opérations de déboisement

 

27 août 2014 : début de la grève de la faim d’opposants au barrage pour obtenir un débat contradictoire avec le Conseil Général

 

1er septembre 2014 : début du défrichement sous escorte policière. Une opposition pacifique s’organise et est lourdement réprimée

 

7 septembre 2014 : journée de mobilisation contre le barrage avec 1200 personnes sur site. Evacuation violente des opposants par les CRS au matin

 

8 septembre 2014 : Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, commande un rapport d’experts indépendants pour apaiser les tensions. Les travaux continuent malgré tout

 

23 septembre 2014 : fin de la destruction complète de la zone humide

 

30 septembre 2014 : début du décapage et de l’arrachage des souches. Présence policière constante

 

20 octobre 2014 : je me rends sur site avec Noël Mamère pour demander la publication du rapport et rencontrer le préfet du Tarn

 

24 octobre 2014 : diffusion du rapport des experts commandé par Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie

 

25 octobre 2014 : mobilisation de 5000 personnes sur site contre le projet de barrage. Dans la nuit, Rémi Fraisse est tué. Les travaux sont suspendus au matin